Centre d'appels
Langue

5 questions à propos des escales

Allianz Global Assistance - 5 questions à propos des escales

Faire escale ou non, là est la question. Pour beaucoup de voyageurs, une escale est inévitable et la seule chose à faire c’est d’en tirer le meilleur parti. D’autres choisissent de faire escale pour maximiser leur expérience à l’étranger. Peu importe dans quel camp vous vous situez, vaut mieux être bien préparé. Même si vous n’êtes au sol que quelques heures, choisir à l’avance de rester à l’aéroport ou de partir et de revenir à temps pour votre vol de correspondance vous aidera à profiter au maximum du temps qui vous est alloué.

En cas d’escale imprévue, détenir une assurance voyage offrant des prestations d’annulation, d’interruption ou de report de voyage peut aussi vous aider à limiter les répercussions de certaines dépenses inattendues sur vos finances. Voici donc quelques conseils pour optimiser vos escales.

Qu’arrive-t-il quand un vol a une escale?

Beaucoup de vols doivent être séparés en segments pour différentes raisons. Cela comprend des arrêts pour faire le plein de carburant, pour laisser des passagers débarquer et en accueillir des nouveaux et permettre aux voyageurs qui n’ont pas un vol direct de prendre leurs vols de correspondance. Si vous n’avez aucune envie d’aller explorer une nouvelle ville, ou un aéroport, assurez-vous de choisir des vols directs ou des vols qui ne vous obligeront pas à débarquer de l’avion.

Quelle est la différence entre un arrêt en cours de route et une escale?

Une escale fait habituellement référence à un point de correspondance entre des villes et peut durer de 30 minutes à 23 heures. Les voyageurs qui choisissent de faire un arrêt en cours de route restent généralement plus de 24 heures dans une ville pendant un voyage à l’étranger. Les voyageurs aguerris déterminent souvent leur itinéraire en fonction de tels arrêts pour passer une nuit à Paris ou à Rome, par exemple, surtout si cela leur permet d’accumuler des milles aériens.

Peut-on sortir de l’aéroport pendant une escale?

Tout dépendant de la durée de votre escale, vous pouvez, et devriez, quitter l’aéroport. Alors que d’aller admirer le marché de fleurs d’Amsterdam pendant une escale de trois heures n’est pas l’idée du siècle, vous devriez essayer de sortir et changer d’air pendant vos plus longues escales, même si ce n’est qu’à l’hôtel adjacent à l’aéroport. Afin de tirer le maximum de vos courtes escales vous devriez vous familiariser avec l’aéroport avant de partir pour connaître le meilleur endroit où manger un bon repas, obtenir une pédicure, vous entraîner ou prendre une longue marche à travers l’aéroport, vous reposer ou faire une sieste, sans toutefois oublier de mettre votre alarme pour ne pas manquer votre correspondance. L’offre de certains aéroports en matière de divertissement est excellente. Ainsi, l’aéroport Changi de Singapour dispose d’une énorme glissade, tandis que l’aéroport de San Francisco a des aires de jeux et des spas d’exception.

Les aéroports les plus modernes offrent une foule de services, bien souvent à même la zone internationale. N’oubliez jamais que de quitter la zone internationale vous obligera à repasser par la sécurité pour aller prendre votre vol de correspondance, alors veillez à en tenir compte dans votre horaire pour éviter de manquer votre vol.

Doit-on récupérer ses bagages pendant une escale?

Si votre vol comprend une escale, il y a de bonnes chances que la compagnie aérienne prenne vos bagages en charge et que vous les récupériez uniquement une fois à destination. Vous recevrez des instructions claires à ce sujet, alors soyez attentifs et en cas de doute, renseignez-vous auprès des agents de bord ou des employés à la porte d’embarquement. Si vous prévoyez avoir besoin de vêtements de rechange, de linge d’entraînement, d’une brosse à dents ou de certains articles pour enfant pendant une longue escale, assurez-vous de les mettre dans votre bagage de cabine pour y avoir facilement accès. Si vous changez de compagnie aérienne en chemin, vous devrez récupérer tous vos bagages et les enregistrer à nouveau et pour ce faire vous devrez quitter la zone internationale et repasser par la sécurité. Cela peut compliquer vos déplacements à l’extérieur de l’aéroport (personne ne veut traîner sa grosse valise dans un resto de Manhattan), mais la plupart des gros aéroports mettent des casiers et un service de voiturier à la disposition des voyageurs qui veulent explorer les environs.

Comment survivre à une escale?

Un bon truc est de louer une chambre d’hôtel. Toute escale de plus de 12 heures devrait comprendre un moment de repos. Règle générale, les planchers des aéroports ne sont pas confortables et on a tous besoin d’un peu d’intimité de toute façon. Vous serez beaucoup mieux en pyjama dans un lit d’hôtel, après une douche chaude. Si vous voyagez avec de jeunes enfants, un endroit propre et tranquille pour vous reposer et recharger vos batteries est essentiel. Les familles devraient également localiser à l’avance les aires de jeux et les restaurants familiaux de l’aéroport où ils effectueront leur escale.

Les longues escales permettent aux voyageurs aguerris de goûter la cuisine locale d’une nouvelle ville, de visiter un nouveau quartier ou un musée, même pour un court moment, et de prendre une bouffée d’air frais. L’aéroport international Hamad au Qatar est un point de transit pour les vols en provenance ou à destination de pays européens et asiatiques et de l’Australie et, l’aéroport a beau être moderne et superbe, Doha est une ville qui mérite d’être visitée.

Comment une assurance voyage peut-elle aider en cas d’escale?

Les prestations d’interruption ou de retard de voyage comprises dans le Régime annulation ou le Régime de soins médicaux et annulation offerts par Allianz Global Assistance, pourraient s’avérer utiles si votre retour à la maison est reporté bien après la date prévue en raison de retards de votre compagnie aérienne occasionnés par des motifs assurés, notamment de mauvaises conditions météorologiques ou un conflit de travail, des problèmes de régulation du trafic aérien, ou des problèmes mécaniques.

Advenant une telle situation ou toute autre situation admissible, votre police pourrait vous rembourser les frais courants engagés pour vos repas et votre hébergement. Consultez les rubriques « Description de l’assurance », « Ce qui est assuré », « Motifs assurés » et « Ce qui n’est pas assuré » de la police pour connaître les circonstances en vertu desquelles vous pourriez avoir droit à un remboursement.

Si vous souhaitez partir l’esprit encore plus tranquille, téléchargez l’appli mobile TripWise d’Allianz Global Assistance laquelle vous permet de voir le statut de votre vol pour que vous puissiez être au courant de tout changement imprévu.

En cas de doute, appelez Allianz Global Assistance au 1 844 310-1578 si vous avez des questions au sujet de votre assurance ou si vous vous retrouvez avec une escale imprévue.

Obtenez une soumission!

Je suis un…

Résident canadien

Voyageur visitant le Canada

Ou appelez au1 844 310-1578 pour parler à un de
nos représentants.

Statut du vol

Trouver un hôpital

Termes médicaux

Infos voyageurs, et bien plus

En utilisant le présent site, vous acceptez les nouvelles modalités énoncées dans notre politique de protection de la vie privée.

Informations pour les résidents du Québec.

L’assurance voyage ne couvre pas tout. Veuillez consulter libellé de la police pour connaître toutes les modalités, y compris les limitations et les exclusions. L’assurance voyage est souscrite auprès de la Compagnie d’Assurance Générale CUMIS, l’une des sociétés du Groupe Co-operators et est administrée par Allianz Global Assistance. Allianz Global Assistance est une dénomination commerciale enregistrée d’AZGA Service Canada Inc. Veuillez noter qu’une rémunération pourrait être versée au distributeur de la présente assurance. 

Les tarifs peuvent changer sans préavis.